marie-michele lucas - artiste platiscienne - art contemporain - brest



 2012-12-18 

Les Chantiers
Etat des lieux de travaux artistiques en cours.

    Extrait du journal de bord marie-michele lucas pre
26 mai 2012 soir
Je suis rentrée hier d'Audierne.
Nous avons monté le dessin dans la chapelle. La semaine a été assez vive. J'ai terminé les dessins de pêcheurs en début de semaine ensuite il a fallu les reporter sur le grand dessin. J'ai d'abord essayé d'en faire des gravures, mais je ne suis mal débrouillée (acide trop fort) alors j'ai refait les dessins à la plume pour en faire des photocopies grand format que je pensais utiliser comme typon de sérigraphie. J'ai abandonné quand j'ai vu la taille des personnages agrandis car il m'aurait fallu trop d'écrans pour chaque motif, cela m'aurait demandé un temps énorme. J'ai alors fait des essais de matériau pour reporter les personnages sur le calque. Il me fallait quelque chose de non aqueux. J'ai essayé des craies grasses mais cela ne convenait pas. J'ai alors décidé de faire les dessins à l'acrylique. J'ai réalisé cela cette semaine. En fait je ne suis pas très contente. Il aurait été plus intéressant d'avoir des sérigraphies, le papier calque n'aurait pas gondolé et les figures auraient été mieux reportées. Déception donc. Fatigue aussi. J'ai terminé de préparer le sous-marin (coller les calques pour former un rectangle) mercredi soir, je suis allée le chercher chez Yves le jeudi juste avant de partir à Audierne.
Après, tout était minuté, Yvain, Maurice et Dominique m'attendaient au gymnase. Nous avons sorti tous les morceaux et ils ont été assemblés sur le sol. Nous les avons ajustés et j'ai passé le scotch pour rassembler les lés en me faisant aider des 3 gars. Quand les 13 morceaux ont été rassemblés, nous avons fait le pli du haut pour enfiler le tube qui soutiendrait le dessin et enfin nous avons posé les oeillets. Nous avons terminé vers 22h et alors il a fallu enrouler le dessin et l'emmener à la main à travers les petites ruelles de la ville. Nous étions 6 à le transporter jusqu'à la chapelle, étrange convoi, comme un gros pétard que l'on emmenait pour quelques libations nocturnes. Il a fallu prendre les rues un peu droites, soulever au passage des escaliers, penser l'entrée dans la chapelle (le lendemain nous nous apercevrons que nous avons rentré le dessin à l'envers et il nous faudra refaire un tour dans la rue en face pour le retourner). A l'entrée, quelle surprise, un échafaudage, le filin posé et l'appareillage de cordons en place. Quel boulot, dans les hauteurs! Je ne peux m'empêcher de penser à Tiepolo (Giambattista) qui dessinait les ciels sur les plafonds et je crois qu'il aimait à être dans les dans les airs, s'attarder dans les hauteurs. Ici Saint-Raymond: puissance de la hauteur et force et délicatesse de l'intervention humaine!
Nous avons eu des inqui√©tudes pour le dessin: ne pas le d√©chirer (c'est un minimum) mais aussi √©viter de le froisser, de l'ab√ģmer, de lui faire des plis.


rassembler les lês et amener l'ensemble à saint-raymond


28 mai Brest
Je raconte encore les jours passés à Audierne.
Parler de l'installation rigoureuse du dessin: les cordes, bouts, gr√©ement la finesse justement √©labor√©e, l'allure du sous-marin entre travers et pr√®s, une toile, voile bord√©e ou choqu√©e dans la nef de la chapelle. Je ne suis pas marin et le vocabulaire ne m'est pas familier mais je crois qu'il s'agit quand m√™me de cela d'un vaisseau presque fant√īme qui porte son sillage dans la chapelle de Saint-Raymond.
Raconter alors comment nous avons fait: le gros cigare, joint, m√Ęt a √©t√© amen√© √† la chapelle et pos√© sur un rail de chaises d'√©glise, un filin m√©tallique avait √©t√© install√© sur les poutres rapport√©es (un gros boulot d√©j√† √† plusieurs m√®tres au dessus du niveau de la mer dont 13 m√®tres au dessus du sol de la chapelle). Trois techniciens encore l√† le matin: Yvain, Maurice et Dominique avec une √©nergie sans faille! Il fallait pr√©parer les cordages perpendiculaires au dessin pour le lever comme on monte une voile carr√©e de bateau. Il y a une dizaine de points d'accroche install√©s tr√®s haut sur les murs, Maurice n'a cess√© de grimper et de voltiger dans les airs sur des √©chelles toujours plus hautes, il faut aimer les cieux pour s'y promener ainsi avec tant d'agilit√©. Il y a eu des ajustements pour que l'ensemble qui tient le dessin soit discret, pour que le minimum de gr√©ement soit efficace. Nous √©tions enfin pr√™ts √† monter le dessin. A vos t√©l√©phones messieurs les capitaines, pour trouver les bras qui tirent sur les filins, matelots √† la manoeuvre.
Le dessin a été monté sans déchirure avec un soin remarquable. Un peu plus haut, un peu plus bas, le système d'écoutes réglables permettant d'ajuster l'ensemble.


installer le gréement


28 mai à nouveau,
Le sous-marin est à poste. Je le regarde pour la première fois en entier.
Je suis déçue de la part trop blanche du calque rapport, il n'a pas pris les embruns ce calque là et du coup il capte un peu trop le regard. Les plis restent importants mais là il faudra que le papier s'amarine pour qu'on lui trouve la juste position. Il a besoin de capter l'humidité de la chapelle et sa forme non pas définitive mais déterminée pour deux à trois mois.


premiers regards


28 mai réflexions suite
Je pense qu'il faut lui enlever les √©clairages, en faire un vaisseau fant√īme alors que je le voyais en ex-voto (qu'il n'est pas). Il y a dans cette fa√ßon de faire: un dessin r√©alis√© par fragments, un c√īt√© quitte ou double, il faut avoir penser tous les effets avant qu'il soit mont√©. Il s'agit de l'exposition comme une rupture, comme un temps sans repentir. J'aurais d√Ľ noircir le calque nouveau rapport r√©cemment, en faire une voile noire plus que blanche (pour ici dans cette chapelle). Est-il encore temps? Non. Jouer avec la lumi√®re alors, la diminuer, pointer les personnages en blanc.


critiques



  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    





  


    







 
site internet de marie-michele lucas - artiste plasticienne - art contemporain site internet
   
biographie de marie-michele lucas - artiste plasticienne biographie
   
biographie de marie-michele lucas - artiste plasticienne dossier artistique