Marie-michèle Lucas artiste plasticienne – art contemporain

action/expos « Ciao ciao bunker »
Ploudalmezeau
2011-17
Les bunkers de l’Atlantique exposition 2011
« Ciao bunker » action performée 2013
Extraits bunkers de l’Atlantique et ciao Bunker 2017

Présentation

D’étranges monolithes jalonnent les rivages atlantiques. Ils surprennent le randonneur des bords de mer. Ils ressemblent parfois à de grands vaisseaux venus d’une autre planète, abandonnés là, près de la mer. Ce sont les bunkers du Mur de l’Atlantique construits en 1942 sur la volonté de Hitler pour défendre la frontière maritime de l’Europe.
La mission du mur de l’Atlantique était de surveiller la mer afin de protéger le Reich des invasions maritimes. Tout l’horizon atlantique était alors à portée de regards et de canons des soldats allemands.
J’ai cherché puis dessiné des bunkers sur les rivages du Finistère et du Morbihan. Deux grandes séries de dessins se sont ainsi constituées.
L’exposition
les bunkers de l’Atlantique a été présentée en 2011 à l’Arcadie à Ploudalmézeau, commune située sur l’espace littoral du mur de l’Atlantique.
Cette investigation a été faite en collaboration avec Gérard Auffret, géologue marin qui a situé ces constructions dans les variations des rivages en fonction du niveau de la mer. Nos conversations diverses ont permis de questionner l’emplacement et l’intérêt des blockhaus.
Lors de l’équinoxe d’automne 2013, une action performée a eu lieu autour d’un bunker/blockhaus précis, celui du milieu de la baie de Tréompan situé sur la commune de Ploudalmézeau. Il s’agit de
Ciao Bunker, la cérémonie a consisté à recouvrir le bunker d’un manteau de pulls, en vue de son départ vers la mer.
Ici encore la collaboration avec G. Auffret aura permis de mettre des mots sur les énigmes du positionnement du blockhaus. Une dernière exposition  a rassemblé et composé les différents éléments autour du mur de l’Atlantique.

 

Action CIAO BUNKER 2013

Descriptif

Pour construire Ciao Bunker, j’ai questionné Gérard Auffret, géologue marin, sur la raison pour laquelle le blockhaus/ bunker de Tréompan en Ploudalmézeau semblait s’en aller vers la mer. La bouche à canon du blockhaus ne se tourne plus du tout vers l’horizon.
Gérard Auffret m’a alors parlé du sable qui s’en va selon les marées, il m’a montré des graphiques sur l’évolution de ce phénomène sur une année, puis d’autres chiffres sur la répétition de ce phénomène sur plusieurs années et en plusieurs lieux, il a aussi pointé l’évolution du niveau de la mer sur des siècles ou des millénaires abordant ainsi des épaisseurs de temps sidérantes. L’absence de fondations du monolithe et les mouvements de la dune ont donc modifé la position du bâtiment. La réalisation d’un flip-book en 2011, m’avait permis d’étudier par un collage de dessins et photos l’hypothèse du départ du bunker vers la mer. J’avais observé que la rivière qui se jette dans la baie de Tréompan passait de temps en temps à l’arrière du blockhaus donnant ainsi l’illusion à marée haute que le bâtiment était entouré de mer. C’est de là qu’est née l’idée de la réalisation du manteau de pulls. Cela a donné la cérémonie Ciao Bunker lors de l’équinoxe d’automne de 2013.

Un enregistrement-son réalisé sur une interview de Gérard Auffret accompagne cette réflexion. L’idée de la cérémonie de recouvrement par des pulls naît de cet échange.

 

 

Interviews de Gérard Auffret, géologue marin,  en partenariat avec l’équipe de la webradio Oufipo

 

Portrait radiophonique de Gérard Auffret  2014 :

lien source : http://oufipo.org/gerard-auffret/

 

Interviews de Gérard Auffret – entretiens avec Marie-Michèle Lucas mars 2013

 

 

 

crédits Marie-Michèle Lucas

 

Flip-book

Le flip-book Ciao Bunker a été réalisé en 2011 peu après l’exposition les bunkers de l’Atlantique. L’idée était de mettre en image le mouvement du bunker de Tréompan dont j’observais la mauvaise direction de la bouche à canon.

FLIP BOOK « CIAO BUNKER »

 

2015 – Crédits Marie-Michèle Lucas

 

 

crédit auteur : M.M. Lucas
A propos