Marie-michèle Lucas artiste plasticienne – art contemporain

Chantier Des nouvelles du monde depuis Ouessant :
des desseins, des récits et un territoire
2015-2017

Ouessant est un lieu d’observation, une sentinelle avancée dans la mer, un lieu d’expériences spécifiques dans le rapport terre-mer. Je souhaitais explorer les circulations d’ondes mécaniques (vagues), électromagnétiques, hertziennes et sonores
C’est pour enquêter et créer à partir de ces différents éléments, que la résidence au sémaphore du Créach m’a été accordée en janvier 2015.
J’ai cherché dans ce temps d’hiver sur l’île l’existence des différents moyens de communication en portant une attention toute particulière à la transmission par la voix.
Trois pièces ont été produites,
états de mer téléphonés, installation de dessins et d’enregistrements sonores, états de mer téléphonés, le flm, et journal écho-écoute série de 14 photographies. Ces différentes pièces interrogent la perception que les îliens ont de la mer et de la nécessité de connaître les états de mer quand on est îlien.
Les dessins accompagnés de paroles évoquent ce rapport.J’étais à Ouessant au moment des attentats contre Charlie Hebdo et contre la supérette cacher à Paris. Les photographies du journal écho/écoute disent ce rapport au continent et les vibrations ressenties dans un lieu où les éléments naturels demandent une attention permanente.

 

Actualités chantiers Ouessant

Activités artistiques de février à avril 2017 : Exposition Etats de mer téléphonés

 

Journal-écho écoute

Série de 14 photographies qui racontent l’exploration quotidienne de mon territoire de résidence, le sémaphore du Créach et ses alentours. Elles parlent de la vie insulaire, des légendes qui racontent l’île ou encore se mettent à l’écoute des échos des événements dramatiques de janvier 2015 quand le terrorisme frappait Paris.Dans le cadre de l’exposition les 14 photos du journal écho/écoute étaient disponibles sous forme de cartes postales.

 

 

crédit auteur : M.M. Lucas
A propos