Marie-michèle Lucas artiste plasticienne – art contemporain

Présentation officielle du livre image et commerce le 18 décembre 2017 Les Abords UBO de gauche à droite G. Le Bris, F. Miane, M-.M Lucas, P. Jarnoux, M. Cuzon

Image et commerce livre collectif Brest décembre 2017

Le livre Image et commerce de la fin du XIXème à  nos jours, écrit sous la direction de Maryse Cuzon, Philippe Jarnoux, Florent Miane et Marie-Michèle Lucas. Cet ouvrage a été édité par le Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRNC).  Edition en partenariat avec l’EESAB avec le soutien de la Maison des Sciences de l’homme en Bretagne. L’ ouvrage est sorti de presse en décembre 2017.

Présentation du livre

Cet ouvrage, actes du colloque de même nom qui a eu lieu en novembre 2016, s’inscrit dans un programme de recherche et de création, lancé par l’ École européenne supérieure d ’art de Bretagne [ EESAB ] et le Centre de Recherche Bretonne et Celtique [ CRBC – UBO ] sur le fonds d ’ étiquettes et de matrices lithographiques d’une entreprise brestoise : la « Pam ».
Cette imprimerie s’est distinguée par une très abondante production d’ étiquettes de vin de table des années 1940 aux années 1970. En effet l’entreprise a ainsi participé au développement d’un pan important de la culture populaire et industrielle de la Bretagne. De plus fait rarissime, elle a su garder l’essentiel de son patrimoine technique et iconographique. Historiens, sociologues, linguistes, historiens de l’art, graphistes et artistes se sont réunis depuis 2014 afin d’ étudier les créations de la Pam. L’ouvrage, issu du colloque tenu en 2016 à l’ Université de Bretagne occidentale regroupe réflexions sur l’esthétique et regards sur les sociétés. Ainsi il constitue une étape dans cette relecture par des voies inattendues d’une tranche d’ histoire marquée par les profondes transformations sociales et économiques de l’après-guerre.

 

Parfums d’Algérie! Là-bas vu d’ici 2015/16

L’article Parfum d’Algérie ! Là-bas vu d’ici contient un texte construit à partir d’un entretien avec Ahmed Ben Abdallah portant sur une conversation au sujet des vignettes de bouteilles de vin de la Pam :

Quelque chose de ce film Retour d’Algérie d’ Emmanuel Audrain m’intéressait. L’affiche annonçait que le film serait précédé d’une rencontre avec des français revenus d’Algérie. J’y suis allée. Mon propos sur les vignettes semblait bien futile face aux paroles délicates, ténues, sensibles, complexes de ces anciens combattants. Elles évoquaient des actions de guerre mais aussi le quotidien des tortures et la difficulté avec sa propre conscience. Essayer de ne pas voir, de ne pas entendre, comment éviter la corvée de bois. Une parole fragmentée, qui se déplie à voix menue, avec lenteur, profondeur et douleur !

Ahmed Ben Abdallah* était là, algérien, français, président de l’AAPRI, association algérienne pour les relations interculturelles. Alors je lui ai demandé de m’accorder un peu de temps pour discuter d’Algérie à travers des vignettes de vin.

Nous regardions des étiquettes sélectionnées dans les catalogues conservés à la Pam, ce sont des vignettes, imprimées à Brest entre 1930 et 1960. Elles ornaient des bouteilles de vin venu d’Algérie, l’essentiel du vin sur les tables et comptoirs de Bretagne en cette moitié du 20ème siècle. Le choix a été conduit par les dessins qui semblent représenter l’Algérie ou par les noms donnés au vin.

A ce moment un micro est entre nous, Ahmed prendra le temps, les silences rythmeront notre conversation. Parfois je sens qu’il va flâner loin dans la casbah d’Alger du cinéma ou dans les montagnes de l’enfance. Nous égrenons les feuilles de vignettes.… ».

Extrait du livre Image et commerce : de la fin du XIXème à nos jours.

notices

*Ahmed Ben Abdallah est né en 1933 près de la frontière marocaine à Maghnia en Kabylie, Algérie. L’école n’était alors pas obligatoire pour les arabes et il a travaillé dans la ferme familiale (blé et maraîchage). Puis il a milité clandestinement dès 1950-51 au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques).Ensuite  il a milité au MNA (mouvement nationaliste algérien) puis au FLN (Front de libération national). Enfin il est arrivé en France le 10 octobre 1954, et aobtenu la nationalité françaiseen 1962. Par la suite il est devenu responsable de l’amicale des algériens en Europe et de l’AAPRI.

voir plus : Entretiens Lucas-Abdallah – Edition IC- p193-200

 

les vignettes gouachées de Parfum d’Algérie!Là-bas vu d’ici

ensemble de 12 dessins à la gouache sur papier canson de format 24 x 32 cm. copies de vignettes extraites des catalogues de l’imprimerie

 

Les dessous de la construction des vignettes Pam vagabondage artistique

Ce texte relate la relation construite avec le fonds Pam depuis sa découverte en 2010 et fait l’état de mes expériences et observations sensibles.

La découverte du fonds Pam est tout à fait fortuite, les éléments constituants se sont alignés progressivement. Les objets qui le fondent étaient et sont toujours bien présents dans le sous-sol de l’imprimerie Pam, rue Pasteur à Brest depuis 1954.

L’imprimerie actuelle fonctionne principalement en impression offset, avec parfois un peu de typographie et de plus en plus de tirages numériques. Lors de travaux menés précédemment  avec les étudiants de l’école d’Art, nous avions évoqué ces quelques pierres aperçues dans l’escalier de la cave. Grégory Le Bris a alors proposé de dégager la partie du sous-sol occupée par de multiples objets usés ou obsolètes entreposés là. Des pierres calcaires rectangulaires de belle épaisseur sont apparues, rangées avec soin sur des étagères solides. Elles portent des informations sous forme de dessin et de mots. Ce sont des pierres lithographiques. Elles somnolaient là depuis la reconstruction de la ville dans l’après seconde guerre mondiale.

Réveiller ces belles endormies?

Cela pourrait être banal : des pierres lithographiques sont régulièrement retrouvées dans des lieux insolites. Parfois elles sont même en dallage de terrasse de jardins. Mais ici le rangement cohérent sur des dizaines de mètres d’étagères, la numérotation de chaque pierre sur la tranche impliquait un usage organisé et utilitaire […]

voir plus : Marie-Michèle Lucas – édition IC -p153-166

 

Le/la voile in Là-bas vu d’ici 2015

L’ensemble comprend 2 photographies de format 80 x 120 cm réalisées dans la lithothèque de l’imprimerie sur la base d’un dessin suspendu… comme une voile de bateau, comme un voile sur les événements d’Algérie vu d’ici à Brest.

Un grand dessin a été installé dans l’antre contenant les pierres-mémoires lithographiques, composé des motifs de là-bas prélevés sur les pierres. Le vin venait du Maghreb et plusieurs étiquettes décrivent une Algérie fantasmée.

Ces motifs sont cueillis sur les pierres puis transférés en recto et en verso sur un papier pelure utilisé dans l’imprimerie pour faire des reports. Ces différents éléments ont été rassemblés dans cette voile, constituant un voile sur la mémoire.

 

La Pam a fermé ses portes le 31 janvier 2018. L’aventure sur le fonds historique se poursuivra autrement

Articles de journaux de janvier 2018 :

Brest. Fin de l’histoire pour la Pam – Brest – LeTelegramme.fr

télégramme 15-2-18 parle du livre

 

 

 

crédit auteur : M.M. Lucas
A propos